Diatala - Médiatala - Information - Désinformation

Le Monde, L'Actualité et l'Actualité Politique, la Désinformation et l'Information par les Médias Alternatifs - Archéologie - Science - Religions - Cultes - Mystères - Sociétés Secrètes - Euthanasie - Big Pharma - Eugénisme - OGM - OVNI - Pédocriminalité - Civilisations - Réchauffement Climatique - Censure - Guerres - Média-Mensonges - Arnaques - Corruption - ADN -


Voulez-vous un bébé posthume ?

Publié par Diatala sur 17 Avril 2011, 13:22pm

Catégories : #ADN - Génétique- Science et Découverte

381176555_fd0b1c4636.jpgLe monde est...fou…fou…fou !!! Si la permissivité est un signe manifeste de la décadence d’une société et de sa chute inévitable, dans le domaine législatif et celui des sciences, elle reste un indicateur alarmant de la perversité engagée pour détruire l’éthique et toutes formes rationnelles d’équilibre.
Ici, aux Etats-Unis, une loi autorise les bébés posthumes. Mais qu’est-ce qu’un bébé posthume me direz-vous ? Et bien c’est un enfant qui est fabriqué en laboratoire ou en ayant recours à une mère porteuse avec le sperme prélevé sur un cadavre.  Oui un cadavre.
Nos sociétés prennent aujourd’hui en considération les fantasmes ou les délires du commun des mortels pour satisfaire l’ogre de la Science qui n’a de cesse de s’égarer dans son désir insatiable de nouveautés extravagantes, perverses, considérablement dangereuses et qui ne reposent en rien sur une méthode discursive pour l’avenir de l’humanité.
Des enfants, sans parents, des enfants à qui l’on apprendra qu’ils sont nés, non pas grâce à la vie, principe même de la naissance, mais grâce à la mort. Epouvantable. Et qui va élever ces enfants sans parent ?
Cette pauvre femme texane, montrée dans le reportage, souffre de la perte de son fils âgé de 22 ans et désire pour apaiser cette douleur, son affliction bien normale, faire créer, par une bande de malades, la lignée que son enfant n’a pas eu le temps d’accomplir.
Mais son fils était-il d’accord pour que sa mère agisse ainsi ? Non. Si il souhaitait... avoir trois enfants, il les désirait pour en être le père et assumer leur éducation de son vivant.
Alors comment peut-on en arriver à de telles dérives ? Comment peut-on décider à la place d’un défunt et faire naître des enfants sans identité, issus de la mort ? La volonté égocentrique d’une dépressive est-elle plus importante que le respect que l’on doit à un défunt et au principe de vie ? Arriverons-nous, demain, à faire des enfants sans conjoint, en choisissant de surcroît, comme au supermarché, la couleur de leurs yeux et de leur sexe ?  Oui. C’est ce qui est prévu. La déshumanisation de l’humanité est en route pour satisfaire aux progrès de la Science et de ces quelques scientifiques qui se considèrent comme les démiurges sataniques de notre futur. Car il n’y a évidemment aucune forme d’altruisme dans ces actes de procréation morbide, mais bien le désir de démontrer sa supériorité.
La Science et la Loi se veulent déicides et hérétiques pour contrarier l’inconnu, l'inacessible et leur propre ignorance, sans pour autant parvenir à un élargissement de la conscience humaine et de son esprit…mais en jouant à l’apprenti sorcier avec de petites manipulations en laboratoire qui s’avéreront à terme, fatales à l'évolution.

 17/04/2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents